Coucou tout le monde !

La suite de nos pérégrinations en Argentine: nous avançons beaucoup,nous traversons des paysages fantastiques et des fois, nous pourrions nous croire blasés – les enfants le sont un peu, naturellement pas très contemplatifs, ça n’est pas trop de leur âge. Malgré tout, le volcan Payuna, c’était incomparable. Ça se mérite un peu car il y a de multiples routes pour y aller : on navigue à vu entre les puits de pétrole, les pistes et les infrastructures d’YPF, la société pétrolière du pays. Nous avons croisé un employé d’YPF qui nous a dit que la compagnie aimerait bien fermer toute la zone mais quelques indiens natifs ont leurs maisons dans ces parages : la lutte pour les terres se joue aussi ici, il y a quelque panneaux des autochtones qui dénoncent les ravages lié à l’exploitation pétrolière. Nous nous sommes perdus, ensablés puis désensablés (merci à la furgoneta, petite et puissante comme toujours) pour finalement retrouver une route carrossable.

Au bout du chemin, nous atteignons un plateau où se trouvent pas moins de huit cents volcans dans un décor inoubliable. Pour moi cet endroit-là compte parmi les plus beaux du monde.

Ensuite, nous avons roulé. Dans le camping de Chos Malal, n’y tenant plus, nous avons fait notre premier asado – nous nous intégrons décidément de plus en plus. Un soir, nous avons campé sur la place du village, à côté d’un petit château en plastique où les enfants ont pu jouer jusque tard. Ce sont encore les vacances ici, il fait chaud et les argentins profitent de la fraîcheur du soir.

Puis passage par un grand complexe aquatique dans les contreforts de l’Aconcagua. Encore des eaux thermales qui jaillissent à 45° degrés et un grand nombre de bassins de diverses températures. Évidemment, les enfants préfèrent la piscine aux paysages… et pas forcément que les enfants parce qu’autant les paysages ne font pas courir les foules, autant à Cacheuta, nous n’étions pas tout seuls !!!

Et nos pas – nos roues ! – nous ont mené à Mendoza où nous avons été accueillis par Moo, Eduardo et Fédé : famille de grands voyageurs qui ont largement parcouru le monde. Eux aussi ont fait un voyage d’un an et beaucoup d’autres voyages. Eduardo est aussi guide, en Argentine ou ailleurs, et il nous a donné de précieuses informations pour la suite. Avec eux, nous avons aussi fait des empanadas (ça y est, pour ça aussi on est bon!!!!) et des tours de magie. Ils ont été trop gentils avec les garçons, ils leurs ont fait plein de cadeaux, je ne sais pas ce qui nous vaut de rencontrer des gens aussi sympathiques ! Et en plus, comble du luxe, ils nous ont laissé … une chambre dans leur maison, le summum…

A Mendoza, nous sommes allés voir la statue du père de la patrie : le général San Martin, qui a libéré l’Argentine du joug de l’Espagne, puis aidé le Chili a faire de même. C’est la seule représentation de San Martin les bras croisés : notez la dignité qui émane du personnage !

On avance, on avance…

Grosses bises,